Archive | juillet, 2012

Portrait d’artiste- Annia Diviani

16 Juil

                                                                                                                                                 Cut expression -Annia Diviani

Ma définition de  l’art :

L’art est un véhicule, entre les idées ou les émotions. Il se traduit par une expression inscrite dans un contexte. Je le décrirais comme une sorte de température sensible et ambiante que l’artiste essaie de figer. Faire de l’art, c’est générer un rapport au monde, sans le souci du beau ni la finalité de vendre.

                                                                          Ma  situation :

J’espère qu’il  viendra un jour où j’assumerai  de me présenter comme une artiste avec une pratique de commissaire d’exposition. En attendant, je ressens le besoin de créer à l’ombre mais j’ai quelques projets d’expositions. Le temps est un outil précieux et j’aime en abuser.

 Ma démarche artistique :

 Il m’est difficile  de présenter une démarche artistique , mes processus de créations sont multiples : j’ai plusieurs univers. Il me semble que je suis toujours à la recherche d’une ambiguïté, d’une double lecture, d’un jeu entre le montré et le caché. Parfois j’affectionne la couleur et d’autres instants je ne recherche que l’ombre ou la lumière. Je ne cherche pas à créer des objets solides, je me situe dans un art à éprouver, un art éphémère ( cf cut expression) . Mes médiums sont fragiles ou bruts et je tiens à conserver leurs radicalités, leurs contrastes.

Est ce que l’un de mes travaux aborde des questions liées à la femme ?

Je n’aime pas parler de moi dans mon travail mais de ce que j’éprouve en tant que personne, inscrite dans un contexte politique, culturel et économique. Je suis une femme et à partir de là, je parle de la femme du même fait que si j’avais été un homme, j’aurais tenu des réflexions sur ma qualité d’homme. Aussi mes  images de Pin-up revisitées trente ans après s’articulent en ce sens. De plus en plus je prends conscience de mon envie de m’engager, elle apparaît naturellement dans mon travail.

  Mamies Kikies – sérigraphie – Annia Diviani

De toutes mes réalisations, laquelle me tient le plus à cœur ?

Je crois que le travail qui me tiens le plus à cœur est celui sur lequel je travaille  en ce moment et que je tiens à réaliser en Afrique. Actuellement il s’agit juste de dessins et de notes mais je vois en lui une expression plus intime et j’espère qu’il suscitera une émotion plus forte …

La chaussure  pour Artmazone.

http://anndivian.wix.com/annia-diviani